13 novembre 2011

Oh temps, suspends ton vol...

Il y a des phrases qui ont le don de m'agacer. Celle-là par exemple : "Profitez bien de votre fille, les enfants grandissent tellement vite...

Et pourtant.

J'ai beau avoir le poil qui se hérisse quand j'entends toutes les idées reçues sur la maternité ("un verre de vin n'a jamais fait de mal à personne", remember), les enfants ("les bourrelets et les bonnes joues sont signes de bonne santé chez un bébé", ah bon, j'aurais dit d'obésité) et le temps qui passe. Depuis quelques jours, je ne peux m'empecher de me dire qu'il y a du vrai là-dedans.

"Profitez bien de votre fille..." Parfois, j'ai envie de crier stop, de bloquer ma respiration, de faire un arret sur image pour pouvoir contempler toute ma vie son sourire. Bien sur, il y en aura d'autres, des sourires. Mais c'est celui-là que je veux. Ce sourire coquin qui me fend le coeur en deux et me fait pousser un ridicule soupir de bonheur.

Certains jours, je me dis que ce sera super quand elle parlera, qu'elle gambadera, qu'elle me racontera l'école. D'autres jours, je voudrais que le temps s'arrete, je voudrais qu'elle ait quelques heures à nouveau, une tete toute fripée, les yeux fermés et qu'elle tienne dans le creux de mon bras.

Oui, "ils grandissent vite". Le week-end dernier, l'asticot faisait ses deux premiers pas seule. Le lendemain, il y en eut trois, puis quatre, cinq, dix. Une semaine plus tard, elle se promène dans tout l'appartement, fière, et veut grimper sur le toboggan.

Alors, oui. "J'en profite". Chaque instant. Intensémment.

toboggan

Posté par Carolon à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Oh temps, suspends ton vol...

Nouveau commentaire